top of page
Rechercher

L'alimentation yogique théorie 2/2

Revenons en à un point clé: l'alimentation végétale!


Le sujet qui fâche!! Eviter les aliments carnés. Deux raisons principales vont en ressortir.

La première: ahimsa (la non violence). C'est ne pas nuire, mais sous différentes formes. Ne pas se nuire, ne pas nuire aux humains, ne pas nuire au règne animal, ne pas nuire à la planète, etc...


En deuxième point, il faut savoir que le but du yoga n'est pas de dépenser son énergie mais de l'accroitre et contenir le prana (l'énergie). Les ressources que nous avons en nous sont les mêmes que celles de la planète. Si le yoga c'est optimiser nos ressources, il en est de même pour notre environnement et la planète. Connaissant l'impact pour notre environnement d'une alimentation carnée (que ce soit dans la consommation d'eau, mais aussi l'utilisation de terres fertiles pour nourrir les animaux, etc..), le yogi va préférer se tourner vers quelque chose qui aura un impact moindre.


Mais le yoga c'est aussi faire de son mieux et à son rythme. Comme Iyengar le disait "faites un pas, peu importe sa taille", autrement dit, si vous ne vous sentez pas d'arrêter totalement les produits animaux, ne serait-ce que de diminuer sa consommation aura un impact positif.



Asanas pour la digestion:



De manière générale, toutes postures ou la poitrine est proche des jambes vont stimuler le processus digestif grâce à la pression exercée sur les muscles abdominaux. La pince assise sera donc un moyen d'aider à la digestion, et comme il s'agit d'une posture d'introspection, elle sera parfaite pour prendre son temps et se poser en douceur avant le repas.





Les postures de torsions vont aussi aider à stimuler les organes liés à la digestion : vers la droite on favorisera le gros intestin, le foie ainsi que le rein droit, vers la gauche on favorisera le pancréas, la rate et le rein gauche.


Les respirations abdominales et yogiques complète (abdominale + thoracique + claviculaire) vont augmenter l'amplitude du diaphragme et ainsi masser doucement les organes augmentant ainsi le péristaltisme.


Certains mudras peuvent aussi aider, notamment Mukula mudra. Il consiste à joindre les 5 bouts de doigts, paume tournée vers le haut. Chaque doigt correspond à un élément, ce mudra va donc favoriser l'équilibre des 5 éléments dans le corps et stimuler les organes émonctoires.


Pour résumer, il est important de bien sélectionner les aliments que vous allez mettre dans votre assiette, et les travailler dans la douceur et la bienveillance. Manger en conscience, dans le moment présent et prendre le temps de mâcher chaque bouchée. Et pour finir, ressentir de la gratitude avec par exemple la prière de gratitude afin de remercier, célébrer et honorer ce repas.


“Brahmarpanam Brahma Havir Brahmagnau Brahmanaahutam Brahmaiva Tena Ghantavyam Brahmakarma Samadhina Shanti shanti, shantih “





1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page